• Bienvenue

    A l'origine de Scriptoblog, il y a une conviction : pour nous, la littérature doit parler de la vie et pas de la morale, sauf quand la morale sert la vie. Nous refusons les visions désincarnées, les idéaux ne nous parlent que s'ils parlent du réel. Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

  • Michel Drac

    « Nous approchons d’un moment critique dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu’en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Critiquer n’est plus suffisant : il faudra être capable de proposer quelque chose… »
  • Carroll Quigley

    Grâce aux travaux de cet universitaire américain, il est désormais possible de mieux connaître les arcanes de ce monde oligarchique opaque dont l’action a été déterminante pour le monde anglo-saxon et, par ricochet, pour la planète entière…
  • James Kunstler

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l’attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise…
  • Jack Donovan

    Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature..
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Cet économiste chinois que les Anglo-Saxons ne souhaitent pas traduire...

Très critique sur le principe d’un système de monnaie unique, Currency Wars, de Hongbing Song, s’est vendu à plus de 2 millions d’exemplaires dans son pays.


Qui avait entendu parler en France d’un ouvrage chinois sur la guerre des monnaies ? Son auteur Hongbing Song est une personne influente dans son pays. Il a l’écoute d’un certain nombre de personnalités du Comité Central du Parti Communiste. Paru en 2007, juste avant le début de la crise financière occidentale, Currency Wars est devenu un véritable best-seller en Chine puisqu’il a été vendu à plus de deux millions d’exemplaires.

Son contenu déroule l’histoire de la construction du système monétaire occidental depuis les deux derniers siècles. Il s’agit d’une grille de lecture sur la construction d’un mode de domination marqué par de multiples rebondissements depuis l’ère des Rothschild jusqu’à la configuration anglo-saxonne du modèle financier actuel. Hongbing Song est un chercheur en économie qui a passé plusieurs années aux Etats-Unis.

Il ne craint pas la polémique puisqu’il fait une analyse très critique du rôle des places de Londres/Wall Street. Sa thèse est peu surprenante de la part d’un citoyen d’un pays communiste : l’empire britannique puis l’empire américain ont construit les bases d’un nouvel ordre mondial au profit d’une oligarchie financière. En Juillet 2009, l’auteur a publié une seconde édition intitulée Currency Wars 2 : World of Gold Privilege que la rédaction du Financial Times a présenté comme étant l’un des livres les plus populaires en Chine à la fin de 2009. Dans ce livre, Hongbing Song estime que la Chine n’a pas intérêt à participer à un système de monnaie unique qui lui soit défavorable.

Il ne craint pas la polémique et le soupçon d’antisémitisme

La réaction des milieux financiers occidentaux a été très hostile. A titre d’exemple, Fred Hu, directeur général du groupe Goldman Sachs a contesté le bien fondé de la problématique centrale de l’ouvrage en niant l’existence d’une guerre des monnaies. D’autres critiques parues dans le New York Times ont porté sur le caractère antisémite de certains passages qui présentent notamment certains financiers juifs comme des manipulateurs du système financier international.

Si le caractère polémique de cet ouvrage peut être exploité hors de Chine par différentes écoles de pensée, il est intéressant de constater que les droits d’auteur de l’ouvrage n’ont toujours pas été achetés par une maison d’édition anglo-saxonne. II a en revanche été traduit en plusieurs langues asiatiques (japonais, coréen). Notons qu’une version française vient d’être publiée par un petit éditeur proche de la droite nationaliste.


 Repères :

- Hongbing Song, Currency Wars (Chinois Mandarin : 货币战争 ; pinyin : Huòbì zhànzhēng), 2007.
Traduction française : Hongbing Song, La Guerre des Monnaies : La Chine & le nouvel ordre mondial, éditions Le Retour aux Sources, 2013.
- Hongbing Song, Currency Wars 2: World of Gold Privilege (Chinois Mandarin 货币战争2:金权天下) 2009, publié par China Industry and Commerce Publishing House.

Samedi 21 décembre 2013, par 
Christian Harbulot.

Il faut être connecté pour poster.