Suivre notre actualité
      
  • Bienvenue

    A l'origine de Scriptoblog, il y a une conviction : pour nous, la littérature doit parler de la vie et pas de la morale, sauf quand la morale sert la vie. Nous refusons les visions désincarnées, les idéaux ne nous parlent que s'ils parlent du réel. Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

  • Michel Drac

    « Nous approchons d’un moment critique dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu’en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Critiquer n’est plus suffisant : il faudra être capable de proposer quelque chose… »
  • Carroll Quigley

    Grâce aux travaux de cet universitaire américain, il est désormais possible de mieux connaître les arcanes de ce monde oligarchique opaque dont l’action a été déterminante pour le monde anglo-saxon et, par ricochet, pour la planète entière…
  • James Kunstler

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l’attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise…
  • Jack Donovan

    Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature..
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Actualité des éditions Le Retour aux Sources

Sortie de « Les cinq stades de l’effondrement » de Dmitry Orlov.


Les cinq stades de l'effondrement
Dmitry Orlov
Éditions Le Retour aux Sources 

Disponible sur notre boutique


« Il y une décennie et demi, le monde est passé de bipolaire à unipolaire, parce que l'un des pôles s'est désagrégé : l'Union soviétique n'est plus. L'autre pôle - symétriquement appelé les États-Unis - ne s'est pas (encore) désagrégé, mais il y a des grondements menaçants à l'horizon. L'effondrement des États-Unis semble aussi improbable maintenant que l'était l'effondrement de l'Union soviétique en 1985. L'expérience du premier effondrement peut-être instructive pour ceux qui souhaitent survivre au second. » 
- Dmitry Orlov


Le livre de Dmitry Orlov est l’un des ouvrages fondateur de cette nouvelle « discipline » que l’on nomme aujourd’hui : « collapsologie », c’est à-dire l’étude de l’effondrement des sociétés ou des civilisations.

Les cinq stades de l'effondrement :

  • Stade 1 : L'effondrement financier
  • Stade 2 : L'effondrement commercial
  • Stade 3 : L'effondrement politique
  • Stade 4 : L'effondrement social
  • Stade 5 : L'effondrement culturel

L’auteur a vécu l’effondrement de l’Union Soviétique. Immigré aux États-Unis, il a su conserver, à l’instar d’un Soljenitsyne, un regard critique sur son nouveau pays et sur les sociétés occidentales en général. Il a su y déceler les prémices d’un effondrement et les faits lui donnent de plus en plus raison… 


Le nouveau livre de Piero San Giorgio : « NRBC – Survivre aux évènements nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques » | Le teaser.

NRBC :
SURVIVRE aux évènements nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques

Piero San Giorgio & Cris Millennium. 
Éditions Le Retour aux Sources
Disponible prochainement.


Le teaser :

Sortie de « Commentaires sur l’extrême radicalité des temps derniers » de Francis Cousin.

Commentaires sur l’extrême radicalité des temps derniers :
Critique de la dictature démocratique du spectacle de la marchandise terminale…
Francis Cousin
Éditions Le Retour aux Sources.
Disponible sur notre boutique.


Voilà plus de trente ans que Francis Cousin s’est attaché à produire une critique radicale du spectacle mondialiste de la marchandise autocratique, de sa décadence universelle, de ses manœuvres monétaires intensives et de ses grandes manipulations terroristes étatiques. Ainsi, il en dé-voile ici la généalogie, le développement et la fin en identifiant la dialectique historique des longues durées par laquelle a pu finir par se réaliser l’économie politique de la tyrannie démocratique du mouvement de l’argent. Il est, entre autres ouvrages, l’auteur de L’Être contre l’Avoir

En prolongement de la pensée critique des présocratiques, de Hegel et de Marx et en relation avec les luttes pratiques du mouvement communier multiséculaire, il dé-crypte le devenir du temps long dans une série de Commentaires où la pensée radicale permet à la fois de démontrer et dé-monter le mensonge quotidien qui, dans chaque fait, laisse apparaître les déterminations et les forces productives de la vie fausse…

En s’appuyant sur la tradition primordiale de la communauté de l’Être telle qu’elle exprime la vie générique du cosmos non divisé par le travail aliénatoire des échanges, Francis Cousin nous invite à nous émanciper de la liberté despotique de la vérité inversée. Oui, ce sont bien les puissances ténébreuses de l’accumulation capitaliste qui sont partout à l’œuvre et ce sont elles que l’humanité tout entière doit affronter en s’appuyant sur une conscience d’insoumission enfin retrouvée pour que la négation spectaculaire de l’épanouissement humain soit niée à son tour.


Sortie de « L’Argent, excrément du démon » de Massimo Fini.

L'Argent, excrément du démon
Massimo Fini
Éditions Le Retour aux Sources
Disponible sur notre boutique


Qu'est-ce que l'argent ? Quand et pourquoi est-il né ?

L’argent est un mécanisme fascinant, mais terriblement insidieux qui a fini par nous soumettre. Il définit les styles, les rythmes, les modalités et les objectifs de notre vie, ce qui n’augure rien de bon pour le futur.
Si du point de vue individuel, l’argent est un crédit, pris dans sa globalité, il se transforme en dette, une dette toujours plus immense que nous avons contractée avec notre futur. C’est un pari, aussi, sur lui-même, et donc sur le néant. Jusqu’à quand pourra durer ce jeu ?
Le livre de Massimo Fini est d’un côté une histoire de l’argent, rigoureusement documentée, et de l’autre une attaque radicale contre la société contemporaine dont l’argent, de par son développement hypertrophique, est à la fois une métaphore et l’instrument essentiel.

Massimo Fini est un écrivain, journaliste (l’Avanti !, l’Europeo, Il Giorno, Il Fatto Quodiano) et dramaturge italien. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur des thèmes aussi variés que Néron, le mollah Omar, la vieillesse, Nietzsche, et la guerre, qui lui ont valu une indubitable réputation d’écrivain anti-conformiste et anti-moderniste.
La démocratie libérale, l’argent, le matérialisme et la mondialisation sont ses cibles préférées.


« L'être contre l'avoir » de Francis Cousin : Nouvelle édition augmentée.

 

 

L'être contre l'avoir
Francis Cousin
Nouvelle édition augmentée 
(2016)

Le Retour aux Sources
Disponible sur notre boutique.


Nouvelle édition augmentée d'un chapitre supplémentaire de L'être contre l'avoir, au même prix que la version précedente.

Le spectacle du fétichisme de la marchandise fait le devenir du monde. L’existence humaine n’y est là qu’une longue errance angoissée sur le marché narcissique des rencontres factices. Partout règne la liberté despotique de l’argent et l’humain asservi et déchiré par la dictature démocratique de l'avoir et du paraître, ne cesse de consommer sa propre soumission. Contre ce totalitarisme de la fausse conscience, il s’agit de tourner le dos à la mise en scène de la passivité moderne, pour retrouver les véritables chemins du sens critique et poser en pratique la question radicale de l'authenticité de l'être.

L’auteur, Francis Cousin est docteur en philosophie. Il a produit ou participé depuis trente ans à de nombreuses productions, essentiellement dans des cadres collectifs ou anonymes, parce qu’il récuse la possibilité d’approcher la vérité réelle, forcément impersonnelle, à travers la perception vaniteuse de l’intellectuel égotiste. Il se définit lui-même comme philosophe praticien du logos radical. Son projet vise à dé-voiler la nature des mystifications historiques en explicitant la lutte ontologique universelle entre l’être générique de l’homme, et les progrès civilisateurs de la domestication.

Sortie de « LIUKENG, mille ans d'histoire en Chine ».

LIUKENG, mille ans d'histoire en Chine
Élisabeth Souliac
Textes de Catherine Despeux
Le Retour aux Sources
Commander le livre


Avant-propos de l’éditeur

« La Chine, ce pays plus ancien que l’histoire… »
Charles de Gaulle

La Chine deviendra la première puissance mondiale au cours de ce siècle.
Nous avons tous vu, ces trente dernières années, les images de ces usines gigantesques sortant de terre, de ces villes nouvelles, ultramodernes, s’édifiant, de cette masse innombrable d’hommes et de femmes se levant et se mettant en marche vers un nouveau destin.

Au « Retour aux sources », nous avons eu l’honneur de publier, en français, Hongbing Song, l’un des « auteurs de chevet » des élites chinoises.
Malgré cela, malgré le fait qu’un des cadres de notre maison d’édition ait vécu 6 ans dans ce pays, que certains de nos proches soient en contact régulier avec le monde des affaires chinois, nous avons compris… que nous ne comprenions pas… ce pays et son peuple.
Une grande civilisation, lorsqu’elle semble renaître de ses cendres, le fait en allant puiser à ses sources les plus profondes…
Ce fut le cas pour l’Europe de la Renaissance qui trouva, dans son Antiquité gréco-latine, la source de son renouveau.

Identification

Activité Facebook